Vous êtes à la page : news 32 Russie

                                                            NEWS LETTER 32
                                      ( du 16 au 28 juillet 2009 )

                                  DERNIER BIVOUAC
                  DERNIERES IMPRESSIONS D'ASIE.....
                              
A Moscou le 28 juillet 2009

             Ce retour en Transmongolien ( Oulan Bator-Oulan Oude ) et en Transsiberien ( Oulan Oude-Moscou ) est vraiment l'ideal pour nous.  A maximum 70 kilometres / heure, nous traversons le nord Mongolie puis la Russie tout doucement. Sur la portion mongole, ce sont collines et montagnes boisees. Sur la portion russe, c'est la taiga de Siberie : forets sans fin qu'on se lasse pas d'admirer...  Dans les villes, les eglises et cathedrales orthodoxes montrent fierement leurs domes, fleches, clochers.
          Au rythme du train, nous nous reposons, surtout nous les parents dont l'emploi du temps a ete bien occupe depuis 6 mois. Le repos est nettement meilleur que lors des trajets en minivans mongoles !
            Depuis la frontiere russe, nous nous rehabituons progressivement aux tetes blondes et yeux bleus, a la bonne infrastructure routiere, a la variete  de produits alimentaires dans les superettes.  Quel changement  !

         La vie a bord du compartiment s'organise vite : Anaelle et Maelic adorent leurs lits superposes.  Rien de tel que le train pour ecrire les journaux de bord, pour la lecture, les jeux de cartes. Regarder encore et encore le paysage qui defile la est loin d'etre deplaisant....  Mais, cela n''est pas le TGV, cela bouge enormement !! Gilles apprend a cuisiner au camping gaz en le tenant fermement car sinon l'eau se renverse  pendant les secousses ! Pour ecrire, il faut bien tenir son crayon et s'interrompre parfois, au risque d'etre illisble.
       Nous lions des liens forts sympathiques avec nos voisins mongoles et russes.  Peu de touristes dans ce sens : ils vont tous en Asie en transsiberien et reviennent en avion.
         Le samovar ( sorte de chaudiere a bois ) maintient en permanence une eau chaude bien agreable pour les thes ( ou les bolinos que les mongoles et russes consomment enormement en voyage ). La "provodnista' - dans son costume typique bleu-  veille fidelement  sur ses passagers :  c'est  l'ange gardien de chaque wagon !
         Le train s'arrete dans certaines gares, environ toutes les 3-4 heures. C'est l'occasion de se degourdir les jambes, de visiter la gare ( certaines anciennnes sont superbes cote architecture ) et d'acheter aux marchandes ambulantes des grignotages.
        
       Lac Baikal, a deux heures de marche du petit village de Bolche Koti. Dernier bivouac de nos 6 mois. Derniere fois que Gilles plie tentes, duvets, tapis de sol ! A 50 metres de la plage et du lac, rien que pour nous 4 ! Yeah !!  On passe nos journees a la plage ou au bord de notre feu de camp, rythmes par certaines vagues fortes parfois qui viennent s'entrquer sur le rivage... 
         La foret est toujours de pins et de bouleaux. S'y ballader est un regal. Les falaises dominant le lac sont impresionnnantes. Son eau est d'un bleu si limpide qu'elle justifie bien sa reputation. Attention a la la pollution ( industrielle et individuelle ) qui gagne ce lac, plus grande reserve d'eau douce de la planete, avec une faune et une flore exceptionnelle. Nous assistons a un chantier de jeunes volontaires qui restaurent le circuit de randonnee qui en fait le tour et veillent au maintien du milieu. Projet : Great Baikal Trek. A soutenir sans moderation !

           Les enfants ont bien progresse en anglais. Les voici ce matin en train de presenter en anglais leurs journaux de bord a d'autres voyageurs.  Nous avons beaucoup lu et discute a propos de Gengis Khan, de l'ere communiste / socialiste en Mongolie et en Russie, des hommes russes qui ont marque l'histoire des 2 pays, de la religion orthodoxe...  A l'ECOLE DE L'HIMALAYA 2009 : une sacree ecole   !

         Nous voici maintenant a Moscou. Derniere etape avant Paris ! Comme vous le constatez, nous nous rehabituons en douceur a la vie europeenne. Dans quelques jours, nous serons chez nous. Nous avons encore du mal a y croire meme si on en parle deja depuis plusieurs semaines !


A suivre !
les Neau


       










.