NEWS LETTER 13                24 mars    2009       

         CHIALSA, petit village du Solu Khumbu

                    (du 8 au 15 mars 2009)

 A Namche Bazar, le 24 mars

  Chialsa est situe a 2500 metres d'altitude, a 1 heure 30 de marche de la grosse bourgade de Sallery. En montant vers Chialsa, les cultures en terrasse (millet, pommes de terre, celeri, carottes, choux....) se rarefient. On traverse une pinede. Il n'aurait pas plu ici depuis 5 mois, les habitants attendent avec impatience les pluies de mousson.

   Nous avons ete quelque peu etonne de l'aspect desert du village. D'abord, les 3 (monasteres) ne sont plus occupes que par quelques moines. Ils sont peu entretenus, les volets claquent au vent... Impressions nouvelles pour nous, habitues a croiser depuis le depart des monasteres entretenus et avec un bon groupe de moines ! Ensuite, notre logement (un dortoir de 8 chamfres et un ) se situe dans un des quatre batiments de l'ancienne usine desaffectee de tapis tibetains de Chialsa. Pour y acerder, on traverse deux cours completement desertes, aux allures mysterieuses lorsque, la nuit venue, le brouillard enveloppe Chialsa ! Duranr la nuit, les temperatures chutent en dessous de zero, on apprecie le feu que Gilles allume dans le poele de < notre salon>.

   Deux petits restaurants sont le point de ralliement des villagsois ou des porteurs de passage. Un des restaurants possedent une dizaine de mulets qui travaillent chaque jour.

   Apres le grand stade de foot, on monte des marches pour acceder a l'ecole. 200 enfants y sont scolarises, dont 45 internes, venant pour certains de villages distants de 5-3 jours de marche ! Ce sont les enfants qui constituent desormais la  population du village puisque les habitants ne seraient plus que 60 alors qu'ils etaient nettemey plus nombreux il y a quelques annees. La majorite d'entre eux, d'origine tibetaine, a ralliee Katmandou, les USA, la Suisse ou les Emirats Arabes... pour y trouver une vie meilleure...

   Comme convenu avec l'Association Shakti Nepal ( shaktinepal.org ), nous repeignons l'exterieur et l'interieur de l'ecole.Ceux qui connaissent le cote meticuleux de Gilles en matiere de travaux, comprendront son grand etonnement lorsqu'il a ouvert le pot d'additif a la peinture, additif se revelant de la colle a bois !!! Celui-ci nous a rudement decape les mains ( particulierement celles de Gilles et Shhongba, Cecile et les enfants ayant stoppe penfant deux jours pour se soigner les mains...).

    Tout en peignant, nous decouvrons la vie de l'ecole, la cantine, l'externat, la vie du village. Maelic joue au foot et aux billes avec ses nouveaux copains tandis qu' Anaelle s'entraine a un jeu de pelote elastique avec ses nouvelles amies.

   La dizaine d'employes de l'ecole (maitres, cuisiniers, maitresse d'internat)  nous reservent un chaleureux accueil. Idem pour la vingtaine d'anciens du village que nous croisons dans les chemins ou a la salle communale lors de reunions...

  Mardi 11, c'etait la commemoration du  50 eme anniversaire de l'exil des tibatains. Les enfants de l'ecole, accompagnes par les maitres et les anciens du village, se sont reccuellis puis ont chante devant un petit stupa.

  Pendant 4 jours, nous partageons le dortoir avec un responsable, arrive de Katmandou et charge de visiter les villages les plus isoles des 3 districts (dont les habitants sont d'origine tibetaine). On se rapellera longtemps de lui car il prie chaque matin entre 5 h 30 et 7 h 30 avec une voix forte ecourtant ainsi bougrement nos nuits !!

  Nous dejeunons le (riz+lemtilles+legumes) a l'ecole et dinons de chapatis (galettes tibetaines) et de pommes de terre au petit . Nous prenons notre breakfast au coin du poele avec des denrees plus < europennes> achetees a Katmandou et transportees dans nos sacs depuis notre depart !!

   Pres de notre maison, Sonam - meunier et dirigeant de la communaute- utilise quotidiennement un moulin electrique pour moudre millet, orge ou mais servant ensuite a la fabrication des chapatis ou tsampas (bouillie excellente).

   Gilles a aussi realise les plans des futures douches de l'ecole qui utiliseront l'energie solaire et qui seont peut-etre installees en fin d'annee par d'autres volontaires de Shakti Nepal.

   La peinture terminee, nous redescendons a Sallery ce dimanche 15, accompagnes d'un mulet qui porte les gros sacs a dos des enfants. Apres 15 jours passes ensemble, Shhongba nous quitte alors pour retrouver Katmandou, nous delestant par la meme occasion de 10 kilogs d'affaires , entre autre les affaires scolaires des enfants. Anaelle et Maelic sont alors en grandes vacances jusque fin avril, date de fin de notre trek !!

   Cette pause a Chialsa fut bien sympathique, nous rapellant par de nombeux aspects notre sejour a Guabug !!

les Neau

 

    

Redaction des journaux de bord

Redaction des journaux de bord, Andes - news 13  Nepal invisible
dans notre <salon>

Mont Everest School

Mont Everest School, Andes - news 13  Nepal invisible
Les ecoliers...

Mount Everest School

Mount Everest School, Andes - news 13  Nepal invisible
le jardin d'enfants

cuisine en musique

cuisine en musique, Andes - news 13  Nepal invisible
Dandu, chef cuisinier

50 eme anniversaire

50 eme anniversaire, Andes - news 13  Nepal invisible
de l'exil des Tibetains

Sonam

Sonam, Andes - news 13  Nepal invisible
dirigeant de la communaute et meunier










.