Vous êtes à la page : EQUATEUR

A l'ECOLE DES ANDES, EN FAMILLE AVEC LES INDIENS PURUHUAS

En 1992, Gilles et Cécile vivent 2 mois au village de Guabug en Equateur, à 3500 mètres, au pied du volcan Chimborzao. Ils décident d'y retourner en 2005 avec Anaëlle et Maëlic leurs enfants de 9 et 7 ans. Gilles et Cécile créent alors l'association Puruhuas, Indiens des Andes qui, en plus de l'échange interculturel, vise à soutenir des projets communautaires à Guabug.

Les Indiens Puruhuas sont bergers et cultivateurs. Ils subissent la dollarisation de la monnaie équatorienne de 1999. Celle-ci a pour effet l'exode de nombreux hommes en ville. Les femmes restent au village, essayant de survivre notamment par de petits projets, micro-crédits. Néanmoins, la vie communautaire reste primordiale : les "mingas" (travaux collectifs aux champs ou dans le village) sont réalisés chaque semaine; réunions associatives et fêtes rassemblent tous les villageois.

Deux civilisations se rencontrent, s'apprivoisent, mesurent leurs différences, tissent des liens. Gilles photographie, Cécile écrit. Anaëlle et Maëlic observent avec leur regard d'enfants, tiennent leur journal de bord, lient à leur tour des amitiés.

"A l'ECOLE DES ANDES", c'est un livre, une conférence et une exposition photographique.

 

Une vie de bergers

Une vie de bergers, voyage1 - EQUATEUR

et d'agriculteurs.

la minga

la minga, voyage1 - EQUATEUR

travail communautaire.

Tri ides pommes de terre

Tri ides pommes de terre, voyage1 - EQUATEUR

devant la "choza", maison traditionnelle.

Minga (travail collectif)

Minga (travail collectif), voyage1 - EQUATEUR

peinture de la garderie.

Garderie

Garderie, voyage1 - EQUATEUR

intérieure, fraichement repeinte

Le déjeuner

Le déjeuner , voyage1 - EQUATEUR

à la cantine est parfois l'unique repas des enfants de la journée.

Notre association

"Puruhuas, Indiens, des Andes"










.