NEWS LETTER 29
                                            ( du 19 juin au 9 juillet 2009 )

                                    TREK DANS LA TAIGA DE L'ARRHANGAI


A Tariat le 9 juillet 2009,

Sambeno.
     De retour a Oulan Bator le 20 juin, nous avons quelques sueurs froides pour  cause d'argent. Nos travellers cheques sont en effet epuises et nous fonctionnons seulement avec notre carte bancaire. Pour payer un de nos deux billets de transsiberien, nous retirons 450 euros, soit le maximum que notre carte autorise en une semaine. Pour vivre quotidiennement  et payer l'autre partie du billet, nous devons attendre une autre semaine. Quitte a attendre, autant attendre a la montagne ! Ce que nous faisons a  Tsetserleg ( 1700 metres d'altitutde, province Arrhangai, 560 kilometres a l'ouest d'Oulan Bator ) : nous bivouaquons - ce qui ne nous coute rien - et faisons la rando a cheval a credit. Le lundi 29 nous retirons a nouveau de l'argent : ouf !

      Bivouaquer ici c'est un grand plaisir. Plus de steppe mais la taiga, ses  forets de melezes, ses rivieres et ses lacs. De larges vallees et des collines qui ondulent  a perte de vue. Aucun bruit si ce n'est le ronflement des yacks qui approchent nos tentes le matin ou les agneaux qui belent apres la traite pour retrouver leur mere... Les nomades viennent juste d'installer leur campement d'ete dans les vallees fertiles. Ils sont arrives en camion  ou en charriot tire par un yack. Ils campent le plus souvent a cote des corals de l'annee precedente. Les chevres, moutons, yacks et chevaux ont tous mis bas, cela represente de grands troupeaux ( de 100 a 500 tetes ).
     Les eleveurs sont tres accueillants : quelle que soit l'heure ou on arrive dans un campement, il y a toujours pour vous un bol de lait, du fromage seche ou - mieux - une bonne tartine de pain frais avec beurrre et  fromage  frais, le tout sucre : c'est le plasir supreme des eleveurs l'ete ces tartines  ! La vie des femmes est reglee par la traite des animaux ( chevre/ moutons : 1 fois, yacks/ vaches : 2 fois, juments : 4 fois ) et la confection de la nourriture essentiellement a base de lait l'ete. La journee  des hommes est rythmee par la tonte des animaux, les trajets pour accompagner les troupeaux sur les lieux de paturage, le dressage des chevaux, la reparation des yourtes, la coupe du bois et la chasse a la marmotte ( tres prisee l'ete ). Ici, les nomades utilisent bois et bouse de yacks pour alimenter les poeles. Suivant la richesse de la famille, la yourte est tres amenagee ( tapis, beaux coffres en bois, photos, autel bouddhiste ) ou tres rudimentaire ( en terre battue ).
       Ce massif de l'Arrhangai represente un contrefort de l'Altai. Il culmine de 2000 a 3000 metres.

      Un grand moment en famille : avec Chitri, notre guide,  nous parcourons 50 kilometres en 2 jours en randonnee a cheval.  Les enfants  attendaient cela avec impatience depuis nos cours equestres de cet hiver ! Parcourir ces immenses vallees ( dont on a l'impression qu'elles ne finissent jamais ) ou forets a cheval, c'est bougrement grisant. Le cheval est vraiment bien adapte a ce pays ! Tandis qu'Anaelle, Gilles et Cecile trottent avec plaisir, Maelic s'essaie au galop avec joie ! Bon, on ne vous decrira pas plus les courbatures de fin de rando et l'etat de nos posterieurs, on vous laisse imaginer...
      
        Apres 3 nuits reparatrices en yourte au bord du beau lac Tseguiin Nuur ( 2100 metres ), nous partons en randonnee itinerante en totale autonomie dans le massif proche du lac. On approche le volcan Thorgo et son cratere ( le premier cratere que nous voyions tous les 4 ). Lorsque l'on suit la vallee et la riviere qui y serpente, il n'y a pas de soucis ( apres l'Himalaya, les deniveles nous paraissent doux ). Mais au quatrieme jour, nous voulons rejoindre un pic a 3100 metres  en coupant a travers la taiga. Et la commence l'expedition Taiga de la Neau's family : la taiga c'est tantot de la foret ou vous devez enjamber  des racines de melezes ou des arbres morts ou tantot des tourbieres ou tous les 10 centimetres a cote d'une bosse il y a une vilaine flaque d'eau. C'est epuisant d'enjamber tout ca ! Tout ceci parfume d'un nuage de moustiques , moucherons et mouches qui double de volume si vous daignez vous arreter quelques instants.
        A la lisiere de la foret, nous attend ensuite un enorme pierrier : le franchir avec nos sacs de 20 et 25 kilogs ( Gilles et Cecile ) n'est pas aise car nos sacs se penchent bougrement en avant a chaque gros bloc. Waouh, quelle suee ce jour-la   ! Arrives au sommet, bien fatigues,  la vue a 360 degres sur toute la chaine de l'Arrhangai nous ravit et on admire les 1000 metres de deniveles que nous venons de franchir.

         Les nomades n'en reviennent pas quand ils nous croisent : nous n'avons pas de cheval ni d'agence mais alors qui porte pour nous ? Personne ? Impossible, ici ! Nombreux sont ceux qui veulent nous louer leurs chevaux.  Ici, pas d'itineraire trace ( c'est pour cela que ceux qui marchent en Mongolie prennent les services d'agences ). Seuls notre carte au 100 000 eme ( on ne trouve pas mieux en Mongolie), la boussole et la grande experience de Gilles en orientation nous amenent au sommet.

           Les festivites du Naadam ont demarre ce jour a Tariat. Nous allons decouvrir cette fete nationale tres importante pour les mongoles ce samedi 10 et dimanche 11 a Tsetserlerg.

        Pas de photos encore dans cette news, mais - tres bonne nouvelle - un nouveau chargeur de batterie nous attend a Oulan Bator. Goerges ( frere de Gilles ) nous en a rachete un en France et c'est Isabelle ( presidente de NAADAM ) qui est arrivee a Oulan Bator le 5 juillet qui nous l'a transite. Ouf !

       Ceci est sans doute notre derniere news letter d'Asie. Avec le transsiberien et nos courtes escales, nous n'aurons pas la possibilite de vous ecrire. Alors, voici les etapes a venir :
- 16-18 juillet : transmongolien Oulan Bator-Irkousk
- 18-23 juillet : bivouac lac Baikal
- 23-26 juillet : transsiberien Irkousk-Moscou
- 26-30 juillet : Moscou
- 30 juillet : Moscou- Paris
- 3 aout : Chaudefonds !

       Nous voulons remercier Georges qui fut sans faille a notre assistance technique pendant tout le voyage :  de la surveillance de notre maison, aux formailtes administratives, ouverture du courrier, nombreux mails...  a toutes ces petites choses qui font qu'on peut etre tranquilles en famille a l'autre bout du monde pendant 6 mois !

        A vous qui etes en conges en  juillet, nous souhaitons bonnes vacances !
     

Baytsei !

la Neau's family










.