NEWS LETTER 26

( 27 mai au 8 juin 2009 ) 

                                      EN  MISSION  A  CHOBALSAN

       Les membres de NAADAM nous avaient prevenus " la route est longue via Chobalsan ". Elle est longue, secouante, brassante, ereintante. Imaginez tous les bagages stockes dans l'allee qui vous tombent dessus a chaque secousse ( pas de portes bagages sur le toit ni en soute ). Alors, si vous voulez sortir de votre siege, employez la methode mongole en crapahutant par dessus les sieges ou les tetes de vos voisins.  Entre temps, entre deux secousses, on voit de superbes troupeaux de chevaux, moutons, vaches, chevres  (pour laine cachemire ) voire de chameaux, et des campements de yourtes bien sur. A la sortie d'Oulan Bator on distingue les montagnes qui culminent a 1500-2500 metres. Ensuite, c'est la steppe, le " plat  pays " mongole a perte de vue.
          L'ambulance de l'hopital nous attend a notre sortie du bus : bien agreable d'etre accueilis ainsi a 22 heures apres 13 heures de piste ! Rassurez-vous, personne n'est souffrant : c'est que nous sejournons a l'hotel de l'hopital. L'Association angevine NAADAM ( www.naadam.a3.org ) a en effet un  partenariat avec l'hopital ( hopital cense repondre aux besoins de 140000 habitants ), notamment avec le service de Tuberculose et maladies respiratoires. On visite le service et faisons le point avec le Dr Battor des travaux que NAADAM va financer en 2009. Le directeur general de l'hopital est le Dr Gambat que nous rencontrons regulierement.
         Nous decouvrons les jardiniers de Chobalsan. Il y a 2 groupes de jardins familiaux  ( district 1 et district 2 )  qui se sont constitues il y a quelques annees . Ils ont deja  plante toutes leurs pommes de terre. Nous achetons ensemble les graines et plants manquant au stock de 2008 puis ils procedent a la repartition equitable des graines, plants et outils.

        Les jardins sont a quelques kilometres du " centre ville ",  en pleine steppe.  Chobalsan ( 37000 habitants ) est une ville tres etalee. On ne s'y sent nullement oppresse par les vehicules, les  pietons ou les charettes a chevaux.  Les rues sont larges. Nous logeons dans le quartier des "immeubles". Apres, ce sont les quartiers des maisons et yourtes tous encadres de barricades en bois ou en taules. Chobalsan a un des plus fort taux de chomage de la Mongolie  ( 60 % ). Les familles sont donc tres demunies et ces jardins leurs sont cruciaux. Citons la Enkhbaatar - leader district 1 - qui est concierge de son immeuble et vit sous l'escalier avec sa femme et ses 2 enfants dans une chambre ( peut-on l'appeler ainsi ? ) de 2 metres sur 2 et de 1,5 metre sous plafond. On a decouvert pas mal de cages d'escaliers ici : tous les concierges vivent ainsi...

         Les jardiniers nous accueillent tres chaleureusement. Chaque annee des volontaires de NAADAM aident au jardins pendant la saison estivale. A notre depart, en juillet, ce sera Fabrice qui prendra le relais. Javkhaa et Toroo nous servent d'interprete.  Ce qu'ils plantent les jardiniers ? Pommes de terre, choux, concombres, carottes, celeri, betteraves, haricots rouges, radis, potiron entre autre. La terre est tres meuble; sur les terrains il y a plusieurs puits.

         Nous passons beaucoup de temps a discuter avec les laeders : Enkbaatar, Sukbbatar et Tungaa. Ils  nous convient a tour de role chacun chez eux : moments bien conviviaux ! Precisons qu'en Mongolie, si vous etes invites, la coutume veut que vous ameniez des petits cadeaux ( chocolats, grignotages...). Quelle que soit l'heure ou vous etes convies vous etes recus a l'identique c'est-a-dire avec the au lait, charcuterie, cornichons, gateaux secs bonbons, chocolats, pain et "buzz " ( momos bien gras ) tous chauds bien sur ! Bon, si on vous dit que samedi dernier on a eu 3 invitations a la suite entre 16 et 21 h, on ne vous fait pas de dessins !!

      L'orphelinat Anna Home accueille 24 enfants. Le fonctionnement et les locaux sont finances par une association neerlandaise. NAADAM finance les depenses inherentes au jardin. Les adolescents - initiant les plus jeunes - ont semes  precocement cette annee : tout est pret a notre arrivee ! Gilles va alors acheter  avec Boldsieran ( directeur ) une cloture pour eloigner les animaux grignoteurs de legumes. Bolsechieran est tres fier de nous montrer le demarrage des travaux d'aggrandissement ( 4 pieces supplememntaires ) du Foyer.

      Nos premiers jours ici ont ete plutot hyper frais et bien venteux. Nous retrouvons maintenant des temperatures printanieres identiques a celles que nous avions a Oulan Bator ( 20-23 degres environ en journee ). Le matin, le ciel est d'un bleu limpide tres propice aux cliches.

       Au fond d'un couloir de consultation de l'hopital, notre chambre donne sur la steppe. Ce petit hotel ( 4 chambres ) bien calme en journee est parfois un peu plus agite la nuit lorsque nos voisins de chambres ( docteurs en colloque ici ), aides par des boissons locales, se racontent toute la nuit des histoires ou entamment en chorus des chants mongoles  ( justes et magnifiques malgre l'heure tardive, je l'avoue ) ! Meme topo qu'a Guabug : Anaelle et Maelic n'entendent rien durant leur sommeil ! Completant les repas servis par l'hopital, nous faisons nos courses a la superette du quartier. Ces superettes nous rappelent la France : etalages et produits sont proches de ceux francais ( beaucoup plus qu'au Nepal ). Les legumes ( tres peu de fruits ) se trouvant uniquement au " black market ".

     4 mois que nous sommes partis : deja !!  Une petite fatigue se fait sentir ici ( ainsi est le lot des voyageurs au long cours, c'est inevitable ). Aors on se repose un peu plus.  Maelic - grand dormeur - a besoin de jouer  et de reposer tranquillement dans la chambre. Cecile  s'occasionne des siestes reparatrices. Dans quelques jours, Anaelle et Maelic auront boucles leur annee scolaire : enfin de vraies  vacances !

         On a oublie de vous dire qu'il y a 2 semaines, les Mongoles elisaient leur president. Nous sommes alles au bureau de vote avec Chimghee a Oulan Bator. C'est le candidat democrate qui a remporte la victoire. Depuis les annees 1990 ( retrait russe ) la democartie s'installe  lentement en Mongolie....

          Nous partons demain ( mardi 9 ) pour Bayandum, petit village situe  a 250 kilometres plus au nord. C'est le village d'origine de Chimghee. NAADAM  y est aussi partenaires des jardins familiaux.

        


les Neau



































































En avant pour Chobalsan !

En avant pour Chobalsan !, Andes - news 26 Mongolie invisible
une piste memorable a travers la steppe

Bienvenue a Chobalsan's city

Bienvenue a Chobalsan's city , Andes - news 26 Mongolie invisible
les quartiers d'immeubles

Chobalsan

Chobalsan, Andes - news 26 Mongolie invisible
Maelic, Cecile, Javhkaa et Bavaasan

L'hopital de Chobalsan

L'hopital de Chobalsan, Andes - news 26 Mongolie invisible
les patients font la queue a l'entree du service

intimite

intimite, Andes - news 26 Mongolie invisible
notre petit coin dortoir, restauration, salle de classe,

service Tuberculose

service Tuberculose, Andes - news 26 Mongolie invisible
et maladies respiratoires

district 2

district 2, Andes - news 26 Mongolie invisible
16 familles reunies pour parler de l'organisation

Au " black market "

Au " black market ", Andes - news 26 Mongolie invisible
Javkhaa, Gilles et Somia passent commande

les jardins du district 2

les jardins du district 2, Andes - news 26 Mongolie invisible
Tungaa, leader de ce jardin,

les jardins du dsitrict 1

les jardins du dsitrict 1, Andes - news 26 Mongolie invisible
des familles preparent le terrain

Orphelinat Anna home

Orphelinat Anna home, Andes - news 26 Mongolie invisible
Boldsieran et les 24 enfants accueillis

Orphelinat Anna home

Orphelinat Anna home, Andes - news 26 Mongolie invisible
les aines initient les plus jeunes










.